Géobiologie : une expérience chez un arboriculteur

L’électro-culture

Une des façons de travailler en géobiologie est de se servir de l’électro-culture, une technique pour agir sur la croissance des plantes.

On dit que quand  Benjamin Franklin a inventé le paratonnerre, des personnes se sont aperçues que la croissance des plantes autour des essais de paratonnerre était beaucoup plus importante.

Des expériences sont faites depuis le 19ème siècle mais les produits phytosanitaires qui avaient une efficacité très rapide ont pris le dessus (depuis nous nous sommes rendus compte des problèmes engendrés par cette technique), puis au 20ème siècle les bergers en Irlande se sont aperçus que l’herbe était meilleure autour de certaines tours, des tours cylindriques et pointues en haut souvent en basalte ou en grès rouge riche en fer.
Ces tours étaient aussi en lien avec le cosmos et placées en rapport à certaines constellations .

Depuis le développement de la permaculture et de l’agriculture  bio ces techniques reviennent en force.

Le principe est d’amplifier les champs magnétiques naturels en créant une respiration entre le ciel et la terre par différentes applications, ce qui va renforcer les plantes et les protéger en même temps.

En stimulant la terre cela va agir sur le substrat et non sur la plante, cela va augmenter et réguler légèrement  les réactions électro biochimique naturelles. Cela modifie également positivement toute la structure de la terre, de la faune et de la flore qui y habitent, et va augmenter la fabrication des nutriments bio disponibles dans la rhizosphère, ce qui profite aux plantes et leur permet d’augmenter leur croissance. 

Une croissance plus importante, des plantes en très bonne santé et une meilleure défense contre les prédateurs est aussi observée.

Des plantes en meilleure santé avec une qualité gustative plus importante tout ça en laissant faire la nature.

Différentes techniques existent , par exemple les tours d’énergie.
Je travaille avec des cultivateurs et arboriculteurs de ma région afin de les aider dans leurs démarches et ainsi leur faire profiter de mes connaissances.

En plus de la mise en place des tours d’énergie et de différentes techniques d’électro-culture, je travaille en géobiologie par de la symbolique sur plan en invoquant par exemple les esprits du lieu afin de combiner différentes techniques naturelles.

Dans ma région avec Gilbert Besson, un des professionnels arboriculteurs en bio depuis 1998, nous avons fait des essais l’année passée sur une parcelle qui avait du mal.
Les résultats cette année sont très bons et une amènent de belles promesses pour l’année à venir.

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑